Acasă > Acatiste, en Français, Pagini de Sinaxar, Rugăciuni > 16 octombrie: SFÂNTUL GALL, APOSTOLUL ELVEŢIEI (TROPARUL, VIAŢA ŞI ACATISTUL) [Fr]

16 octombrie: SFÂNTUL GALL, APOSTOLUL ELVEŢIEI (TROPARUL, VIAŢA ŞI ACATISTUL) [Fr]

sfantul-gall

SAINT GALL MOINE ET HIGOUMENE D’HELVETIE,

fêté le 16/29 Octobre

Tropaire Ton 8 
 

Comme compagnon du grand saint Colomban,/ 
ô Père Gall, tu as voyagé à travers tout le pays des Francs. / 
Et ta vie d’ascèse contrastait avec celle 
des prélats mondains que tu rencontrais./ 
Ouvre pour nous aussi, nous t’en prions,/ 
Les trésors du sacrifice et du combat de l’ascèse,/ 
Afin que nous aussi nous puissions atteindre la joie du salut éternel. 

 
Saint Gall, disciple le plus célèbre de saint Colomban, naquit vers le milieu du VIème siècle ( 551), en Irlande. Ses parents le confièrent dès sa jeunesse au monastère de Bangor, où il fut éduqué par saint Comgall et saint Colomban. 
 
Ce monastère était fort renommé pour son école dont l’excellence allait de pair avec la grande piété de ses moines. Le jeune Cellach qui devait devenir Gall, s’y rendit très expert en poésie et en Écriture sainte. Le jugeant digne de ce redoutable office, saint Colomban éleva Gall au sacerdoce, et après une longue période d’ascétisme, décida avec la bénédiction de saint Comgall – de l’emmener avec lui, et avec onze autres moines, pour prêcher la parole de Dieu. 

 
Père Colomban et ses douze disciples allèrent d’abord en Angleterre, puis ils passèrent en France vers l’an de Grâce du Seigneur 585. Grâce à la bienveillance d’un roi franc, ils s’installèrent à Annegray, dans les Vosges, où ils fondèrent une communauté monastique. 
 
Grâce au rayonnement de l’higoumène Colomban, les disciples affluèrent. Vers 590, saint Colomban fonda avec saint Gall une nouvelle communauté à Luxeuil, ville thermale qui avait été totalement dévastée par les Huns. Dans une vieille maison en ruine, une chapelle, puis un monastère furent construits où encore une fois les disciples nouveaux se présentèrent, attirés par la sainteté évidente de l’higoumène. Le monastère s’agrandit, les moines abondèrent, et la renommée du lieu fut telle – dit la chronique -, que le roi Thierry, fils de Childebert, venait souvent visiter le saint père Colomban et ses disciples. 
 
L’higoumène, cependant, n’avait pas de molles complaisances pour les grands de ce monde. Il reprenait sans discontinuer le roi Thierry, de ce que, méprisant son épouse légitime, il s’abandonnait à l’amour coupable de ses concubines. Thierry avait beaucoup de déférence pour le saint moine, et cela alarma au plus haut point sa mère. Celle-ci, Brunehaut, voyant que Thierry estimait saint Colomban, craignit qu’il ne se range à ses doctes conseils, répudiant ses concubines pour n’aimer plus que son épouse légitime, et de ce fait, diminuant le pouvoir qu’elle avait comme reine-mère, à cause de l’éloignement de sa bru. Elle décida d’éloigner saint Colomban. Elle fit donner ordre au saint de quitter le royaume, ce qu’il fit avec saint Gall – compagnon de toutes ses peines et de toutes ses joies -, et avec quelques moines. 
 
Ils partirent vers 610 dans les états de Théodebert, alors roi d’Austrasie, dont la résidence était à Metz. Ils parcoururent ensemble toute l’Allemagne, avec mille peines et mille persécutions. „Dès qu’ils s’établissaient en un lieu, dit la chronique, le Malin, qui savait ce qu’il devait craindre, suscitait des gens pour les rechasser dans un autre lieu.” 
 
Enfin, le pieux Villemar, prêtre d’Arbonne, près du lac de Constance, leur assura un lieu de retraite à Bregentz. Ils s’y construisirent des cellules et entreprirent immédiatement de convertir les païens de la région. Ils réussirent même à les persuader de briser leurs idoles pour les jeter dans le lac. 
 
Deux moines moururent, martyrisés par ceux de ces païens qui restèrent dans les ténèbres de l’ignorance. Les corps de ces deux martyrs furent placés sous l’autel de l’abbaye d’Angia-Major ou Brigantina, plus tard appelée Mererau en Souabe. Thierry étant devenu roi d’Austrasie après avoir tué Théodebert dans un combat, saint Colomban décida d’aller en Italie, demandant à saint Gall de le suivre. Ce dernier, fortement malade, demanda à rester à Bregentz. 
 
Cette maladie faisait que pour la première fois, il ne pouvait obéir à son père spirituel et le suivre. La chronique nous dit que saint Colomban, qui avait résolu ce voyage, lui permit de ne pas le suivre, lui donna sa paix, mais lui enjoignit très fermement de ne plus jamais célébrer la Divine Liturgie tant que lui, Colomban, serait en vie. 
 
Saint Colomban partit donc pour l’Italie vers l’année 612. Sa santé rétablie, saint Gall remonta le lac avec quelques compagnons et ils construisirent quelques cellules. Ce sont ces quelques cellules qui sont à l’origine du monastère de Saint-Gall tel qu’il exista ensuite…Il apprit la langue du pays et convertit une telle quantité d’idolâtres, qu’il reçut le titre d’apôtre de Constance. 
 
Il accomplit aussi beaucoup de miracles et de guérisons. La fille du duc Gouzon (ou Gunzon), était possédée. Notre bon saint la délivra du malin et le duc voulut donner un évêché à saint Gall. Mais ce dernier refusa toujours. La chronique mentionne aussi que le duc voulut lui donner beaucoup d’or, et que le saint ne put refuser. Il s’en débarrassa promptement en le donnant aux pauvres. Et comme un diacre lui montrait un vase qu’il voulait garder pour s’en servir à l’autel, saint Gall lui répondit : « Non, ne le garde point, il faut pouvoir dire avec saint Pierre : je n’ai ni or, ni argent. » (Actes 3 :6). 
 
Le jour d’une grande fête, après les matines, saint Gall eut la révélation que son saint père Colomban venait de mourir. Il en avertit sa communauté et ils célébrèrent un office de funérailles. Puis il envoya un de ses moines s’assurer de ce qui était arrivé. Le moine revint avec la nouvelle de la mort de saint Colomban confirmée, et une lettre des moines de ce saint higoumène. Cette missive expliquait qu’avant de mourir, celui-ci avait recommandé que l’on donne son bâton abbatial à son disciple Gall en signe d’absolution pour son manquement à le suivre en Italie. 
 
Saint Gall versa d’abondantes larmes, car jamais il n’avait cessé d’aimer son père Colomban, et il lui avait obéi jusque là, ne célébrant point la divine Liturgie, et refusant pour cela les évêchés qu’on voulait le forcer d’accepter. Son saint père Colomban l’avait en cela préservé dans cette rude vie monastique qui était si chère au coeur des moines irlandais. Saint Gall ne quittait sa cellule que pour aller prêcher la Bonne Nouvelle : il s’attachait à l’évangélisation et à l’instruction des plus humbles, des plus misérables des hommes, puis il repartait dans son ermitage. 
 
Comme notre père parmi les saints, Séraphim de Sarov, il avait pour ami un ours qui lui rendait visite fréquemment et lui apportait quelquefois son bois ! Cet ours figure d’ailleurs toujours dans les armes de la ville de saint Gall, jusqu’à ce jour, et ce, en mémoire du saint ermite. Comme notre père Séraphim de Sarov, il passait des jours et des nuits en prières ardentes et dans la méditation constante de la parole de Dieu. 
 
La chronique dit que le pieux roi Sigebert, fondateur de nombreux monastères – il est compté parmi les saints et fêté le premier février – avait une grande vénération pour saint Gall et que sa fille refusa un mariage qu’on lui proposait pour devenir moniale auprès de son monastère. En 625, saint Eutase, higoumène de Luxeuil, mourut, et ses moines choisirent saint Gall pour lui succéder. Cependant, le monastère de Luxeuil était devenu trop riche et notre père craignait la richesse comme la peste. L’importance numérique des moines fut aussi certainement ce qui incita saint Gall à refuser et à rester en son propre ermitage. 
 
Saint Gall dirigeait ses moines selon la règle de saint Colomban. Celle-ci comprenait une règle monastique très stricte fondée sur l’obéissance absolue, le silence, le jeûne et l’abstinence. Elle était complétée par un code pénitentiel qui prévoyait des peines extrêmement dures pour tout manquement à la règle monastique. 
 
Le seul écrit de saint Gall que nous possédions est un sermon qu’il prononça pour le sacre de son disciple Jean, lorsque celui-ci devint évêque. On avait d’abord proposé cette charge à saint Colomban qui l’avait refusée et avait recommandé Jean, son diacre, lequel fut élu à l’unanimité à la fonction épiscopale. On trouve le texte de ce sermon dans les Lectiones Antiquæ de Canisius. 
 
Saint Gall mourut le 16/29 Octobre de l’an de notre Seigneur 646, après une courte maladie. La chronique mentionne qu’il avait atteint l’âge vénérable de 95 ans. Cette chronique qui, étayée par d’autres documents anciens, est à l’origine de ma relation de la vie de saint Gall, fut écrite par Vualfrid ou Walafride Strabon qui fut moine du monastère de Saint Gall, puis higoumène d’un monastère du diocèse de Constance. Il mourut en 849, soit deux siècles environ après la mort de saint Gall, et c’est au monastère de ce dernier qu’il recueillit les pieux souvenirs de sa vie. 
 
 
Saint Gall prie Dieu pour nous ! 
ORNAM1

Acathiste à Saint Gall d’Helvétie

Kondakion 1
Pérégrinant de l’Hibernie à l’Helvétie* Depuis l’Ile aux saints en passant par les Gaules* Sous la férule de ton père Colomban* Tu fis pour le Christ une abondante moisson* De fidèles reconnaissants qui chantent vers toi* Réjouis-toi Saint Gall, moine du Très-Haut!
 
Ikos 1
Disciple de Colomban dès ta prime enfance* Tu partis en exil avec lui pour le Christ* Apporter la Lumière aux peuples ignorants* Illuminés par le mystère du baptême* Avec les hôtes des Cieux ils clament vers toi:
Réjouis-toi, Enfant consacré au Seigneur,
Réjouis-toi, Qui bus le lait de l’Evangile,
Réjouis-toi, Rameau des saints moines d’Irlande,
Réjouis-toi, Qui as fleuri sur notre sol,
Réjouis-toi, Souche illustre de Colomban,
Réjouis-toi, Qui incarnas l’obéissance,
Réjouis-toi, Saint Gall, moine du Très-Haut!
 
Kondakion 2
Au désert des Vosges avec tes compagnons* Vous fîtes resplendir le Soleil de Justice* Mais l’Ennemi du genre humain vous en chassa* Et vous repoussa sur les bords de la Limmat* Où vous fîtes monter vers Dieu l’Alléluia!
 
Ikos 2 
Tels Moïse et Aaron avec le Saint Peuple* Colomban et toi-même vous dûtes partir* D’un lieu à un autre en allant vers Canaan* Poursuivis par le Pharaon Spirituel* Emerveillés par ton zèle nous te disons:
Réjouis-toi, Défricheur des âmes sauvages,
Réjouis-toi, Elagueur des ronces malignes,
Réjouis-toi, Jardinier des esprits en Dieu,
Réjouis-toi, Bourgeon de l’Arbre de la vie,
Réjouis-toi, Borne du salut des impies,
Réjouis-toi, Bâtisseur du Temple du Christ,
Réjouis-toi, Saint Gall moine du Très-Haut!
 
Kondakion 3
Partout obéissant aux ordres de ton père* Tu exhortas par ton verbe vos compagnons* Décrivant avec foi la céleste patrie* Faisant naître en eux la nostalgie du Royaume* Où les élus clament sans cesse Alléluia!
 
Ikos 3
A Bregenz où l’Esprit de Dieu vous conduisit* Par des miracles et des signes éclatants* Les démons furent chassés l’Eglise établie* Le salut délivra les âmes enchaînées* Et les anges des cieux te louèrent ainsi:
Réjouis-toi, Cierge qui brûle devant Christ,
Réjouis-toi, Icône terrestre du Maître,
Réjouis-toi, Tabernacle pur du Sauveur,
Réjouis-toi, Colonne et fondement du Ciel,
Réjouis-toi, Encensoir des paroles saintes,
Réjouis-toi, Ambon de la divine Eglise,
Réjouis-toi, Saint Gall moine du Très-Haut!
 
Kondakion 4
Or par la calomnie du Père du mensonge* Saint Colomban dut s’exiler en Italie* Et tu ne pus le suivre étant frappé de fièvre* Le Christ voulait que tu restes en Helvétie* Louant Dieu chantant et disant Alléluia!
 
Ikos 4
Par ta maladie salutaire pour nos âmes* Il nous fut donné de te garder sur nos rives* Et lorsque tu fus rétabli tu décidas* De vivre au désert avec d’autres compagnons* Avec eux célébrant ta mémoire disons:
Réjouis-toi, Arche du Ciel sur notre terre,
Réjouis-toi, Manne qui nourrit en secret,
Réjouis-toi, Degré de l’Echelle des Cieux,
Réjouis-toi, Phare qui brille dans la ténèbre,
Réjouis-toi, Roc de la Foi inébranlable,
Réjouis-toi, Clé de la porte du Royaume,
Réjouis-toi, Saint Gall moine du Très-Haut!
 
Kondakion 5
Après maintes recherches tu trouvas un lieu* Qui permettait de joindre la terre et le ciel* Y ayant planté une croix de coudrier* Tu y suspendis avec respect des reliques* Et les saints chantèrent vers Dieu Alléluia!
 
Ikos 5
Ayant retrouvé l’odeur d’Adam dans l’Eden* Tu commandas à l’ours de devenir docile* Tu chassas les serpents et les esprits impurs* Tu remplis les filets des pécheurs pour nourrir* Tes compagnons qui s’écrièrent avec joie:
Réjouis-toi, Astre reflétant le Soleil,
Réjouis-toi, Pic de la perfection des moines,
Réjouis-toi, Forêt aux arbres frugifères,
Réjouis-toi, Fruit impeccable de l’ascèse,
Réjouis-toi, Racine ancrée dans la Parole,
Réjouis-toi, Glèbe féconde du Seigneur,
Réjouis-toi, Saint Gall moine du Très-Haut!
 
Kondakion 6
La fille du Duc Cunzo étant possédée* Son Père te manda pour que tu la guérisses* Mais tu laissas un prêtre y aller solitaire* Ne voulant te mêler aux princes de ce monde* Tu fuis au désert en chantant Alléluia!
 
Ikos 6
Le Duc ayant chassé Colomban d’Helvétie* Voulait que tu ramènes sa fille à la vie* Il promit pour cela l’évêché de Constance* Ta retraite découverte tu acceptas* De guérir son enfant qui se mit à chanter:
Réjouis-toi, Délivrance des possédés,
Réjouis-toi, Consolation des affligés,
Réjouis-toi, Nourriture des affamés,
Réjouis-toi, Vêture de ceux qui sont nus,
Réjouis-toi, Refuge sûr des égarés,
Réjouis-toi, Prompte guérison des malades,
Réjouis-toi, Saint Gall moine du Très-Haut!
 
Kondakion7
Alors tu refusas de devenir évêque* Ayant promis à ton père Saint Colomban* De ne plus célébrer la Sainte Liturgie* Jusques au jour où il rejoindrait le Royaume* Chantant vers Dieu un éternel Alléluia!
 
Ikos 7
Ayant su les prodiges par toi accomplis* Le Roi Sigebert voulut te récompenser* En t’accordant sa protection et ses largesses* Tu les acceptas toutes deux sans te troubler* Pour ce tes fidèles zélateurs te célèbrent:
Réjouis-toi, Couronne de l’humilité,
Réjouis-toi, Illustration de l’Evangile,
Réjouis-toi, Reflet de l’Amour du Christ,
Réjouis-toi, Image de la bonté du Père,
Réjouis-toi, Ecrin des vertus monastiques,
Réjouis-toi, Coupe qui verse le nectar,
Réjouis-toi, Saint Gall moine du Très-Haut!
 
Kondakion 8
Le Roi voulut prendre en noces la jeune fille* Que tu avais amenée à la vie en Christ* Mais tes prières et celles de Saint Etienne* Firent que le Roi renonçant à son projet* La jeune vierge chanta vers Dieu Alléluia!
 
Ikos 8
Il la fit vêtir comme une reine future* Et tenant sa main devant l’autel du Saint Lieu* Il la remit aux mains du Monarque des Cieux* Ayant agi selon tes conseils éclairés* La vierge sage te loua en s’exclamant:
Réjouis-toi, Nitescence du Paradis,
Réjouis-toi, Initiateur du seul Mystère,
Réjouis-toi, Illuminateur des fidèles,
Réjouis-toi, Dispensateur des vraies richesses,
Réjouis-toi, Gardien prodigue de la grâce,
Réjouis-toi, Passeur du gué de l’Autre Rive,
Réjouis-toi, Saint Gall moine du Très-Haut!
 
Kondakion 9
Tu fus invité à Constance par le Duc* Afin de choisir pour cette ville un hiérarque* Un synode réuni au Nom du Seigneur* Y siégea trois jours avant de te désigner* Louant Dieu au plus haut des cieux Alléluia!
 
Ikos 9
Mais tu prétextas dans ta grande modestie* Que les canons ne permettaient pas étranger* Que tu puisses devenir l’évêque du lieu* Tu leur parlas alors de ton disciple Jean* Ils l’acceptèrent avec joie et te chantèrent:
Réjouis-toi, Kénose du Christ incarnée,
Réjouis-toi, Imitation du divin Maître,
Réjouis-toi, Echo parfait de la grâce,
Réjouis-toi, Rayon pur de l’Autre Soleil,
Réjouis-toi, Voix sublime de l’Ecriture,
Réjouis-toi, Clé de la Sapience Divine,
Réjouis-toi, Saint Gall moine du Très-Haut!
 
Kondakion 10
Dès lors tu te consacras à ton monastère* Construisant le saint lieu et guérissant les cœurs* Père aimant pour les enfants que Dieu te donnait* Sans discontinuer leur apportant sur terre* L’écho d’Eden où s’élève l’Alléluia!
 
Ikos 10
Ayant appris par mystique révélation* Que Saint Colomban avait rejoint le Royaume* Tu célébras pour son âme la liturgie* Et ton maître par¬venu au plus haut des cieux* Loua l’obéissance du disciple ainsi:
Réjouis-toi, Fier rejeton de l’Ile aux Saints,
Réjouis-toi, Qui fus fidèle en toutes choses,
Réjouis-toi, Nouveau Baptiste par l’ascèse,
Réjouis-toi, Obédience parfaite en Dieu,
Réjouis-toi, Frère d’Antoine et de Pacôme,
Réjouis-toi, Ange descendu dans la chair,
Réjouis-toi, Saint Gall moine du Très-Haut!
 
Kondakion 11
Un frère envoyé à Bobbio lorsqu’il revint* Te rapporta le bâton de ton higoumène* Et plus tard les saints moines de son monastère* Voulurent que tu les guides vers le Royaume* Tu refusas et nous chantons Alléluia!
 
Ikos 11
Tu restas en Helvétie pour notre salut* Multipliant les purs miracles de la grâce* Manifestant la vie céleste sur la terre* Et devenant prière vivante pour tous* Tu fis retentir aux cieux ces acclamations:
Réjouis-toi, Fils insigne de Colomban,
Réjouis-toi, Père des moines d’Helvétie,
Réjouis-toi, Moissonneur d’âmes pour Dieu,
Réjouis-toi, Pilote vers le havre sûr,
Réjouis-toi, Rosée de grâce de l’Esprit,
Réjouis-toi, Rempart de la foi orthodoxe,
Réjouis-toi, Saint Gall moine du Très-Haut!
 
Kondakion 12
Pour manifester la gloire de notre Dieu* Ayant porté la bonne parole à Arbon* Il advint que tu mourus loin du monastère* Tu remis au Seigneur ton âme pure et sainte* Tandis que les anges chantaient Alléluia!
 
Ikos 12
Lorsqu’on voulut ensevelir ton corps précieux* On ne put premier le mouvoir* Mais en Dieu des chevaux sauvages le portant* Allèrent s’arrêter au seuil de ta cellule* Et toute l’assemblée se mit à te chanter:
Réjouis-toi, Mense du Saint Sacrifice,
Réjouis-toi, Pierre d’angle de notre Eglise,
Réjouis-toi, Intercesseur des pieux fidèles,
Réjouis-toi, Présence orante dans nos vies,
Réjouis-toi, Prémices de notre salut,
Réjouis-toi, Fontaine de grâces remplie,
Réjouis-toi, Saint Gall moine du Très-Haut!
 
Kondakion 13
Soleil d’Hibernie ayant atteint son déclin* Sur la terre d’Helvétie par toi sanctifiée* Tu connus enfin l’aurore du Jour Mystique* Devant le Maître Saint et Parfait de nos vies* Où les anges chantent sans cesse Alléluia! (Ter)
 
Ikos 1
Disciple de Colomban dès ta prime enfance* Tu partis en exil avec lui pour le Christ* Apporter la Lumière aux peuples ignorants* Illuminés par le mystère du baptême* Avec les hôtes des Cieux ils clament vers toi:
Réjouis-toi, Enfant consacré au Seigneur,
Réjouis-toi, Qui bus le lait de l’Evangile,
Réjouis-toi, Rameau des saints moines d’Irlande,
Réjouis-toi, Qui as fleuri sur notre sol,
Réjouis-toi, Souche illustre de Colomban,
Réjouis-toi, Qui incarnas l’obéissance,
Réjouis-toi, Saint Gall, moine du Très-Haut!
 
Kondakion 1
Pérégrinant de l’Hibernie à l’Helvétie* Depuis l’Ile aux saints en passant par les Gaules* Sous la férule de ton père Colomban* Tu fis pour le Christ une abondante moisson* De fidèles reconnaissants qui chantent vers toi* Réjouis-toi Saint Gall, moine du Très-Haut!
 

PRIERE A SAINT GALL

 
O Saint Gall notre père divin dans l’Eglise* Toi qui vêcus dans l’obédience de la foi* Fidèle à l’Evangile et rempli de l’Esprit* Tu passas sur la terre en contemplant le Ciel* Imitant du Christ notre Dieu les miracles* Tu te fis tout à tous en regardant vers Lui* Tu pris ta croix sans te retourner le suivant* Jusques aux portes de la Divine Demeure* Où tu intercèdes sans cesse pour nos âmes* Prie pour nous le Seigneur Christ de miséricorde* Afin que la ferveur de ta sainte prière* Nous rende digne de devenir héritiers* De la grâce insigne du Royaume des Cieux* Amen!
 
Tropaire Ton 1
Vénérable père Saint Gall toute la terre* Chante la ferveur de tes exploits ascétiques* Par eux tu te mis en chemin vers les Cieux* En portant sur tes épaules le joug du Christ* Dispensant par ta vie la grâce du Royaume* Toi qui es maintenant près de l’Autel Céleste* Prie le Seigneur Dieu pour le salut de nos âmes!
 
Kondakion Ton 4
Tu vêcus ici-bas comme un ange en la chair* Illuminant le monde par ta sainte ascèse* Tu imitas le divin Maître dans ta vie* Répandant au monde des miracles sans nombre* Saint Gall désormais auprès du trône divin* Intercède vers Dieu pour qu’Il sauve nos âmes! 
 
Acathiste composé par Claude Lopez-Ginisty
  1. Nici un comentariu momentan.
  1. Nici un trackbacks momentan.