Acasă > en Français, ŞTIRI > À Kiev, un prêtre a sauvé une femme du suicide

À Kiev, un prêtre a sauvé une femme du suicide

timthumb_

À Kiev, le 19 novembre, une femme âgée, vivant dans l’un des nombreux immeubles à grande hauteur, a décidé de se suicider, montant sur la corniche du balcon, mais hésitant à sauter.

Les habitants du lieu, témoins de ce qui se passait, ont appelé la police et les sauveteurs. Les policiers sont arrivés les premiers sur les lieux. Mais les jeunes collaborateurs de la police et les médecins ne savaient qu’entreprendre et observaient confusément ce qui se passait depuis la fenêtre d’un appartement voisin. Or, il fallait agir décisivement et rapidement.

De façon tout à fait inattendue un prêtre orthodoxe est venu en aide aux forces de l’ordre. Il s’agissait du recteur de l’église Saint-Nicolas-le-Thaumaturge, qui se trouve en face de l’immeuble concerné. L’archiprêtre Nicolas Zagorodny a vu ce qui se passait tout près et est monté dans l’appartement où se trouvaient les policiers.

Il a parlé ensuite à la femme. Finalement, celle-ci est entrée en contact avec le prêtre et lui a tendu la main. Le père Nicolas continua à lui parler et à la convaincre de ne pas accomplir un tel acte, tandis que les sauveteurs enfonçaient la porte de l’appartement où elle se trouvait. Finalement, les membres du Ministère des situations d’urgence sont entrés dans l’appartement et ont empêché la tragédie.

«La première pensée, lorsque j’ai eu connaissance de ce qui se passait fut: „Seigneur aie pitié, si seulement je pouvais y arriver!”. J’ai dit à cette personne que Dieu l’aime comme tous les hommes, comme sa création, et je lui ai proposé de réfléchir encore une fois. Je lui ai rappelé ses enfants et ses petits-enfants, et lui ai dit que la vie est magnifique quoi qu’il arrive, et même si quelque chose s’est produit, pour le réparer, il faut vivre. Et aussi, qu’il était indispensable de se confesser de ses péchés », a raconté le père Nicolas.

Il est remarquable qu’à ce moment même avait lieu le Canon eucharistique, la partie la plus importante de la Liturgie.

«C’est justement à cause du Sacrifice non-sanglant (l’Eucharistie), que la terrible tragédie sanglante ne s’est pas produite», a déclaré le prêtre.

Sursa: orthodoxie.com

Categories: en Français, ŞTIRI Tags:
  1. Nici un comentariu momentan.
  1. Nici un trackbacks momentan.