Acasă > en Français > L’Église orthodoxe de Roumanie a entamé le processus de canonisation du hiéromoine Arsène (Boca)

L’Église orthodoxe de Roumanie a entamé le processus de canonisation du hiéromoine Arsène (Boca)

L’Église orthodoxe de Roumanie a entamé le processus de canonisation du hiéromoine Arsène (Boca)

 
https://www.youtube.com/watch?v=AL-l7D5R22E

L’Église orthodoxe de Roumanie a entamé le processus de canonisation du père Arsène (Boca). L’évêché de Deva et Hunedoara (Transylvanie), où se trouve le monastère de Prislop, dans lequel célébrait le père Arsène, est chargé dudit processus, lequel pourrait durer plusieurs années, selon le secrétaire de presse du Patriarcat de Roumanie, le père Constantin Stoica. L’évêché de Deva et Hunedoara rassemble actuellement des témoignages concernant la vie du père Arsène, et examine la sainteté de sa vie ainsi que sa vénération par le peuple fidèle.

Le dossier doit être transmis d’abord au synode du diocèse métropolitain d’Ardeal, qui le communiquera ensuite au Saint-Synode du Patriarcat de Roumanie pour examen par la commission des canonisations. Le hiéromoine Arsène était un théologien et iconographe. Il naquit le 29 septembre 1910 au village de Vața de Sus. En 1929 il entra à l’académie de théologie de Sibiu, où il resta jusqu’en 1933, quand, grâce à une bourse octroyée par le métropolite Nicolas Balan, il part étudier à l’institut des beaux-arts de Bucarest. Il fut ensuite envoyé au mont Athos afin d’obtenir certains manuscrits de la Philocalie en roumain et en grec ; pendant ce voyage, il vécut une expérience spirituelle profonde, qui sera importante dans son cheminement vers le monachisme. En 1940, à l’âge de vingt-cinq ans, il fut ordonné diacre et prononça ses vœux monastiques. Deux ans plus tard, il fut nommé higoumène du monastère Brâncoveanu. Il fut emprisonné en 1945, pendant l’occupation de la Roumanie par l’armée soviétique puis une deuxième fois le 14 mai 1948, pour deux mois, accusé d’avoir aidé les anti-communistes des monts Făgăraș. Pour sa sécurité, le métropolite Nicolas Balan le transféra en 1948 au monastère Prislop, dont il fut nommé higoumène. Il fut à nouveau arrêté en 1950, 1951, 1953, 1955 et 1956. Il passa par les prisons de Brașov, puis par les travaux forcés au canal Danube-Mer Noire, puis par les prisons de Bucarest, Timișoara et Oradea. En 1959, il fut accusé d’irrégularités financières dans la gestion du monastère (accusations dont il ne sera blanchi qu’en 1998, après son trépas) et exilé à Bucarest, où il est autorisé à effectuer des peintures d’églises afin de pourvoir à sa subsistance. Sa personnalité exceptionnelle et son don de clairvoyance attiraient des milliers de fidèles. Aussi, constamment surveillé par la Securitate, il se retira au monastère de Sinaia, où il travailla à l’embellissement de l’église de Drăgănescu, dédiée à saint Nicolas. Il décéda le 28 novembre 1989 et fut inhumé, selon son désir, au monastère de Prislop, le 4 décembre 1989. Chaque jour des centaines de fidèles se rendent sur sa tombe, et lors des fêtes, des dizaines de milliers de fidèles y viennent de tout le pays. Des larmes se sont épanchées sur son portrait placé sur sa tombe. On peut visionner ici un film vidéo (en roumain) sur la vénération du père Arsène.

Source: http://orthodoxie.com/leglise-orthodoxe-de-roumanie-a-entame-le-processus-de-canonisation-du-hieromoine-arsene-boca/

Categories: en Français Tags:
  1. Ana Elisabeta
    octombrie 9th, 2015 la 18:26 | #1

    Ce nu înţeleg eu este de ce nu avem o ştire oficială din partea Patriarhiei sau a Mitropoliei Ardealului pe unul din site-urile lor oficiale. Oare se codesc, se jenează de decizie? Dacă nu există ştirea oficială, parcă nu ne vine nici să exprimăm o poziţie critică.

    Dar mă gândesc că, aşa cum unii credincioşi au făcut o petiţie pentru canonizarea pr. Boca, ar fi de folos să existe una împotriva acestei canonizări, cu toate semnele de întrebare prezentate sistematic, cu referinţe bibliografice complete.

  2. octombrie 10th, 2015 la 16:24 | #2

    Consider ca Arsenie Boca se afla in cunta inselare, iar daca va fi canonizat atunci va trebui canonizat si Rudolf Steiner, pictura din biserica de la Draganescu fiind de domeniul teosofiei.

  3. octombrie 30th, 2015 la 20:48 | #3

    Arhim. Paulin Lecca, Exarh al Mănăstiririlor din Arhiep. Dunării de Jos şi Bucureştilor, în Jurnal duhovnicesc: Ajuns la Frăsinei, i-am scris părintelui A. o scrisorică cu următorul conținut: „Preacuvioase părinte A., aveți milă de Sângele pe care Domnul nostru Iisus Hristos L-a vărsat pentru noi toți, aveți milă de turma pe care o păstoriți și aveți milă de sufletul sfinției voastre”. Poate mai târziu o fi ascultat, dar sigur nu sunt, fiindcă n-am văzut o lepădare publică a sa de toate acele rătăciri spiritiste și erezii steineriene! https://sfintiinugresesc.wordpress.com/2015/10/28/toma/

  4. octombrie 30th, 2015 la 20:50 | #4

    @Ana Elisabeta
    vesti „bune” – la anu’ se unesc bocaitii cu papistasii https://www.facebook.com/valentin.vulcanescu/posts/1667337293489960?comment_id=1668043553419334&notif_t=feed_comment_reply
    Ana Rasch : Parerea mea este ca Parintele Boca este cel mai mare duhovnic Sint foarte mirata ca se vorbeste urit la adresa unui mare Duhovnic Sotul meu catolic a fost vindecat la mormintul parintelui dupa ce a fost tratat de medici nemti (sotul este neamt ) Of Doamneeeeee….Duhovnicul meu din Germania a spus oficial in seara de inviere : Cele doua Biserici -catolica si ortodoxa se va uni la anul …Nu inteleg de unde atita ura …Uitam ca Domnul nostru Iisus a luat pacatele tuturor oamenilor …o seara binecuvintata va doresc parinte .. https://sfintiinugresesc.wordpress.com/2015/10/28/toma/

  1. Nici un trackbacks momentan.