Saint Théophane le Reclus: la philautie et le jugement des autres

Saint Théophane le Reclus: la philautie et le jugement des autres


Святитель Феофан, затворник Вышенский

La philautie (amour de soi) et la haute opinion que nous avons de nous-mêmes, donnent naissance à un autre péché qui nous nuit grandement. Ce péché est celui du jugement sévère et de la condamnation de notre prochain, lorsque nous considérons qu’il n’a pas ou peu de valeur, que nous le méprisons, et (quand l’occasion se présente) que nous l’humilions.
Cette habitude pécheresse, née de l’orgueil, se nourrit et grandit par l’orgueil et, à son tour, elle nourrit l’orgueil et l’accroît!
A chaque fois que nous jugeons, notre orgueil grandit un peu plus à cause des sentiments d’importance de nous-mêmes et de gratification pour nous-mêmes qui l’accompagnent.
[…]
Car nous semblons nous exempter de ces fautes que nous pensons être celles des autres. C’est là que notre ennemi, le Diable, qui cherche constamment une occasion de nous faire du mal, trouve une ouverture. Voyant notre état d’esprit et de cœur pécheurs, il suggère que nous soyons attentifs à ce que les autres disent et font. 

Version française Claude Lopez-Ginisty
d’après
Saint Théophane le Reclus
in
Le Combat Invisible
cité par
A Journey through Great Lent
Light and Life Publishing
1998

Sursa:orthodoxologie.blogspot.com