Miracle de Saint Nicolas sur la Sainte Montagne de l’Athos

Miracle de Saint Nicolas sur la Sainte Montagne de l’Athos

„Que fais-tu?” demanda le prêtre inconnu. „Est-ce là tout le blé que vous avez? Pas plus? „

Les Pères du monastère du Mont Athos répondirent que c’était tout ce qu’ils avaient en effet. On était en Décembre, et ils étaient incapables d’en acheter davantage en raison de l’occupation fasciste. Il convient de noter que le poids de 10.000 okas de blé couvrait les besoins d’une année pour la survie du monastère, et qu’ils ne pouvaient même pas acheter une oka (oka=1,24 kilogramme) de celui-ci.

Le prêtre inconnu a pris quelques grains de blé dans sa main, les a bénis et les a jetés par-dessus le reste du blé. Il a béni les quatre points de l’horizon, le monastère, et la mer, et puis il s’est apprêté à partir.

„D’où viens-tu?” lui ont demandé les pères . „Reste prendre un peu de pain et des olives”.

„Je viens de très loin, de Myre en Lycie”, dit-il et il partit.

L’un des frères avait entre-temps disparu pour chercher de la nourriture pour l’offrir au visiteur, mais le staretz, qui s’avéra être le protecteur du monastère, avait disparu. Les 150 okas de blé béni restants ont duré six mois, c’est-à-dire depuis le mois de Décembre quand saint Nicolas leur est apparu, jusques au mois de Juillet suivant lorsque la nouvelle récolte a été engrangée.

 

Version française Claude Lopez-Ginisty

d’après le Gerontikon Athonite

cité par

http://www.orthodox.net/stnicholas/

 

Source: http://orthodoxologie.blogspot.com

Lasă un răspuns

Adresa ta de email nu va fi publicată.

%d blogeri au apreciat: