Un pélerinage orthodoxe à l’abbaye Saint Antoine le Grand

Un pélerinage orthodoxe à l’abbaye Saint Antoine le Grand

 

Un pélerinage orthodoxe à l'abbaye Saint Antoine le Grand
Venus de partout en France, des pèlerins orthodoxes se sont recueillis devant les reliques de Saint Antoine le Grand dans l’abbaye qui lui est consacrée (Isère). La liturgie a été dite par l’hiéromoine Alexis (Dumont), recteur de l’église de la Vierge de Kazan à Marseille ( PM ). Le père Maxime Massalitine, recteur de l’église du Saint Archange Michel à Cannes (EORHF) a concélébré.

Les reliques du premier père du désert sont conservées dans une châsse pesant 114 kg. Cette châsse avait sortie de sous l’autel où elle se trouve habituellement et installée de sorte à ce que les fidèles puissent la vénérer.

La très belle chorale orthodoxe de l’église de Cannes a chanté lors de cette liturgie. Le père Alexis a consacré son homélie à l’histoire de la vénération de Saint Antoine le Grand en France. Cette très longue histoire commence par la traduction vers le latin de la vie du saint. Ce seraient les premiers moine de la Gaule qui auraient souhaité que cette traduction soit faite. Cette hagiographie a contribué à l’apparition en Gaule d’un monachisme structuré. [

Madame Marie-Christine Tilly a servi de guide lors d’une excursion dans l’ancienne abbaye où sont jusqu’à présent conservées les reliques de plusieurs saints. Certaines proviennent des catacombes de Rome. C’est il y a mille ans que la première église a été construite en ce lieu, en l’honneur de la transposition des reliques de saint Antoine. L’archimandrite Placide (Deseilles ) estime que ces reliques ont été transportées dans le Dauphiné au X siècle.

S’entretenant avec les pèlerins le père Placide a évoqué la récente et légitime restitution de la cathédrale Saint Nicolas (Nice) à la Russie.

Le père Placide a observé qu’il y a vingt ans le patriarche de Constantinople Démétrios (1972-1991) lui avait dit que lorsque le communisme se serait effondré en Russie il serait indispensable de transmettre les paroisses russes d’Europe Occidentale se trouvant provisoirement sous l’omophore du patriarcat de Constantinople à l’Eglise Russe.

Source: Pravoslaie.ru via http://www.egliserusse.eu

Lasă un răspuns

Adresa ta de email nu va fi publicată.

%d blogeri au apreciat: