LES LEÇONS DES PÈRES: Prière du moine mégaloschème Parthène de Kiev avant la mort

LES LEÇONS DES PÈRES: Prière du moine mégaloschème Parthène de Kiev avant la mort

 

1. Quand, épuisé par la maladie,
je sentirai que la fin de mon existence terrestre est proche,
Seigneur, aie pitié de moi.
2. Quand mon pauvre cœur,
en battant son dernier battement se morfondra
et se languira
dans les affres de la mort,
Seigneur, aie pitié de moi.
3. ô Dieu, quand pour la dernière fois,
mes yeux se rempliront de larmes
à la pensée que dans toute ma vie,
je t’ai offensé par mes péchés,
Seigneur, aie pitié de moi.
4. Quand mes battements de cœur rapides,
accélèreront le départ de mon âme:
Seigneur, aie pitié de moi.
5. Lorsque la pâleur mortelle de mon visage
et le refroidissement de mon corps
frapperont de peur ceux qui sont chers à mon cœur,
Seigneur, aie pitié de moi.
6. Quand ma vision s’enténèbrera,
que ma voix sera muette,
et ma langue pétrifiée,
Seigneur, aie pitié de moi.
7. Quand les horribles esprits et visions
me feront désespérer de Ta miséricorde,
Seigneur, aie pitié de moi.
8. Quand mon âme,
effrayée par les souvenirs des transgressions passées
et la peur de Ton jugement,
s’affaiblira dans la bataille
avec l’ennemi de mon salut,
ennemi qui cherchera à m’attirer
dans le domaine des ténèbres de tortures,
Seigneur, aie pitié de moi.
9. Quand mon corps sera couvert
d’une sueur froide mortelle,
et que mon âme souffrant douloureusement,
commencera à quitter le corps,
Seigneur, aie pitié de moi.
10. Quand les ténèbres de la mort
feront disparaître à mes yeux obscurcis
toutes les choses de ce monde,
Seigneur, aie pitié de moi.
11. Lorsque toute sensation cessera dans mon corps,
quand mes veines et mes nerfs seront engourdis,
et  mes muscles pétrifiés dans la mort,
Seigneur, aie pitié de moi.
12. Lorsque la parole humaine
et les bruits terrestres n’atteindront plus mes oreilles,
Seigneur, aie pitié de moi.
13. Quand mon âme se tiendra
debout devant Ta face, ô Dieu,
attendant Ta décision sur mon sort,
Seigneur, aie pitié de moi.
14. Quand je me lèverai
pour recevoir la juste sentence de Ton jugement,
qui va déterminer mon sort,
Seigneur, aie pitié de moi.
15. Quand mon corps,
abandonné par mon âme,
deviendra une carrière pour les vers,
et une masse de corruption,
et enfin, lorsque mon corps tout entier
se transformera en une poignée de poussière,
Seigneur, aie pitié de moi.
16. Quand, à Ta Parousie,
au son de la trompette tout se réveillera,
et que le registre de mes actions sera ouvert,
Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu,
aie pitié de Ton serviteur pécheur [nom].
Entre tes mains, Seigneur,
je remets mon esprit.
Amen.

Lasă un răspuns

Adresa ta de email nu va fi publicată.

%d blogeri au apreciat: